• Mélanie

HOMMAGE A MES TURBANS : le processus créatif

Dernière mise à jour : 19 juil.

Je vous partage la deuxième partie de mon carnet de voyage intérieur, le cheminement de mon binôme artistique : le processus créatif avec Julie, la rencontre du "binôme qui décoiffe". Dans mon dernier article, j'évoquais mes renoncements, ma prise de contact avec Julie, la tempête émotionnelle dans laquelle je me trouvais en ce début d'année 2021. Pour cette deuxième partie d'année, est venu le temps de me reconnecter à mes envies profondes, à ma joie, à ma créativité. Et de vivre un mois d'octobre fou!


Mes idées et le processus créatif


Me revoilà, 7 mois après 1'écriture de la genèse du projet hommage à mes turbans. J'ai eu besoin de ce temps avant de vous partager la suite, la mise en place des idées et du processus créatif qui ont abouti au calendrier solidaire et à l'exposition.


Ma toute 1ère idée en mars 2020, à la fin de la radiothérapie et au début de l'après cancer, a été de rendre hommage à mes turbans et à mes soeurs de combat par la même occasion, qui ont été clé dans mon parcours.


Je souhaitais faire une série de photo de mes différents nouages, de mes différents bonnets et turbans avec une mise en scène pour chacun...différents univers, différents styles, différentes formes de beautés pour faire face à l’alopécie mais pas que. Montrer que c’est avant tout un style de coiffure, un accessoire de mode. J'ai alors contacté une dizaine de filles en leur demandant de choisir un turban/bonnet/ foulard de ma collection, celui qui lui correspondait le plus. En fonction de leur choix , je voulais leur définir un univers, faire un moodboard et une mise en scène de leur histoire, de leur style, de leur facon de gérer leur apparence et leur féminité durant les traitements.


Je souhaitais 9 photos à partager sur mon feed instagram. Cette 1ère idée a été stoppée net avec la pandémie et le confinement.


En avril 2021, lorsque j'ai pris contact avec Julie Herbin Meunier, mon idée de départ avait évolué. On sortait d'une période d'isolement et de distanciation sociale. Je ne souhaitais plus faire ce projet seule mais en binome. Je souhaitais que ce projet s'intégre avec le travail de l'association skin dans l'après-cancer, qu'il soit un vrai travail de création à 2, une co-direction artistique. Et qui de mieux que Julie pour m'accompagner?


Je lui ai alors proposé 2 scénarios.


Le 1er scénario était un projet à 2 exclusivement, juste elle et moi : 6 photos, 3 de mes nouages sur Julie, 3 nouages de Julie sur moi. Je souhaitais que chacune rentre dans l'univers de l'autre et créer un binôme exclusif et intimiste en duo. Ce projet avait l'avantage d'être plus simple dans sa mise en oeuvre, mais il manquait une donnée essentielle : les soeurs de combat.


J'ai ainsi intégré les kfighteuses dans mon second scénario. J'ai tout de suite pensé à une série de 12 photos pour pouvoir le décliner éventuellement en calendrier solidaire. L'idée de 2020 est remise à jour : je voulais co-créer un univers pop et coloré pour chacune, avec un nouage et les créations de Julie, et leur message clé sur la gestion des traitements. Je voulais lier ma passion de la déco, de la couleur, des turbans et de la photographie pour pouvoir exposer ces photos dans les lieux de soins. Je voulais casser l'image de la maladie. Je voulais transmettre bienveillance, sourire et espoir aux femmes en cours de traitements. Julie m'a suivi et l'aventure a officiellement commencé.


Le 10 juillet 2021 : la rencontre avec Julie et mes futures modèles


Julie Herbin Meunier, créatrice des Franjynes, habite à Nice, moi en région parisienne. Notre principal défi a été de réfléchir et d'élaborer ce projet à distance.


Après 3 mois d'échanges autour de ce binôme artistique à inventer, la 1ère rencontre a eu lieu à Marseille, lors du 1er défilé du gang des crânes rasés dont elle est la partenaire. Un défilé cloturé par un lâcher de perruques sur la place de l'opéra afin de faire de la prévention pour le cancer du sein chez les jeunes femmes, les sensibiliser à l'auto palpation et changer les regards sur les séquelles des traitements.Totalement en adéquation avec le projet que j'avais en tête, mais ça, seule Julie et moi le savions à ce moment là.

Julie nous a accompagné toute la journée, nous rendant belles grâce à ses créations, nous aidant à installer le décor, à nous habiller en coulisse, à filmer le live, à saisir des instants précieux via ses clichés.


A l'issue de cette journée, nous nous sommes promis de concrétiser très vite notre projet ensemble.

credit : Julia Escobar pour le gang des crânes rasés

Crédit : Mickael Mathis pour le gang des crânes rasés


Je m'envole 6 semaines au Portugal, je me repose et je créé.


Suite au défilé de Marseille, je suis partie en vacances au Portugal. Loin de chez moi, de mon quotidien, j'ai pris enfin le temps de poser mes idées, de créer l'univers que je souhaitais sur mon ordinateur et de réfléchir aux filles qui m'accompagneront.


J'avais une idée précise des nouages, de l'univers coloré, de mes modèles, de ce que je voulais faire.


A la rentrée, j'ai fait mes propositions à Julie et à son photographe Ilan Dehe : nous avons defini enesemble les fonds, les couleurs, les tenues, le lieu et la date de shooting (décalée 3 fois, huhu 🤟🏼)

J'ai sélectionné mes modèles en fonction de mes affinités, de mon histoire avec elles et des disponibilités de chacune. J'avais la grande ambition de réunir 12 femmes à Nice au showroom des Franjynes, sans forcément réfléchir à la logistique, au timing, à l'état de santé de chacune, aux déplacements à prévoir. Je suis arrivée finalement à réunir 4 femmes, 6 en tout avec Julie et moi.


Ayant toujours l'idée de calendrier en tête et de 12 visuels, j'ai revu mon projet 2 jours avant de partir à Nice. J'ai alors imaginé 6 portraits individuels, 5 portraits en duo et une photo de groupe.


Voici un extrait du moodboard réalisé durant l'été :



La journée de shooting :


Le shooting a eu lieu à Nice, le vendredi 29 octobre 2021 🎉🎀. J'ai rêvé et imaginé cette journée 1000 fois dans ma tête. Grâce à Julie, ses équipes, à Ilan, à Clio, Emma, Justine et Clara, cette journée restera gravée en moi. Merci pour ce cadeau.


Bien plus que des mots, je vous laisse découvrir les coulisses vidéo du projet "Hommage à mes turbans", filmés par Emma, alias Dick Rivers.

Encore merci les Franjynes de nous avoir reçues à Nice, au Showroom.


Une sélection du rendu des portraits en duo :

Credit : Ilan Dehe


Ce shooting est venu clôturer mon mois d'octobre 2021, mois dont je me souviendrai très longtemps. J'ai eu l'impression de vivre une vie en 30 jours. Ma mobilisation auprès de Sabrina et de l'association Koeur de Rose était à son paroxysme. Mon engagement pour la prévention du cancer du sein à son comble.



Voici quelques projets auxquels j'ai participé:


Défilé ruban rose : lancement d'octobre Rose sous la tour Eiffel




Bertille Isabeau : Résilience : partenariat pour Association Koeur de Rose


Partenariat avec les Impertinentes pour Association Koeur de Rose




Shooting pour l'association On pose pour le rose qui reverse les fonds récoltés à la recherche contre le cancer du sein.

Credit : Anne Bied - https://www.annebiedphotographe.com


et tant d'autres choses : un témoignage au sein d'une entreprise, le défilé du gang des crânes rasés à Lille et à Nice (finalement annulé et reporté), un salon et un défilé organisé par Shopétillante au profit d'Association Koeur de Rose.


J'ai fini ce mois d'octobre épuisée, pour ne rien vous cacher.


Mais de nombreux défis m'ont attendu en novembre et en décembre : la création et la vente du calendrier solidaire, une proposition de 1ère exposition du projet à Paris et la disparition de mon amie Sabrina.


Tout ce projet lui est désormais dédié.


A suivre....




67 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout
Reste informé(e) en t'abonnant

Merci pour votre envoi !