• Mélanie

COMPRENDRE ET GERER MON ARRET MALADIE

Connaissez vous le service social de l'assurance maladie? Quels sont vos droits? Quelles sont les démarches à effectuer pendant mon arrêt de travail?





L'arrêt de travail et sa gestion


Le parcours de soin d'un cancer nécessite souvent un arrêt de travail long. Il est généralement prescrit par l'oncologue ou le médecin traitant pour une durée de 3 mois, renouvelable. Dans la mesure du possible, il est recommandé que ce soit toujours le même médecin, de préférence le médecin traitant, d'autant plus lorsque l'employeur ne connait pas la nature de la maladie.


Pour les salariés dépendant de la CPAM, l'arrêt maladie dans le cadre d'un traitement de cancer est considéré comme une ALD (Affectation de longue durée) après décision du médecin conseil.


Quelques précautions à prendre:


  • Attention à bien anticiper les dates, car il ne doit pas y avoir de trou dans les arrêts de travail, pour une bonne indemnisation.

  • Toujours garder une copie de l'arrêt, en le scannant par exemple, car les lenteurs, oublis ou pertes administratives sont possibles. Cela peut constituer aussi une pièce justificative auprès des assurances de prêt, de voyage ou de la prévoyance.

  • En cas de déplacement en dehors de son département ou en dehors du territoire français, il faut faire une demande d'autorisation de repos à la CPAM, via le compte Ameli, par la messagerie interne, en précisant les dates, le lieu précis et la raison du déplacement. Sans autorisation et en cas de contrôle, les indemnités journalières peuvent être supprimées.

  • Même si les sorties autorisées sont totalement libres, la présence au domicile est recommandée de 9h à 11h et de 14h à 16h.



L'indemnisation:


En général, le montant des IJSS est à hauteur de 50% du salaire brut journalier soumis à cotisations, dans la limite du plafond de la sécurité sociale. La durée d'indemnisation est de 3 ans maximum pour le même motif. A tout moment, le médecin conseil peut statuer sur la guérison, la stabilisation ou la consolidation de l'état de santé. Les IJSS sont imposables SAUF en cas d'ALD. Pensez à bien modifier le montant dans la déclaration d'impôt.


Au moindre doute, prendre rdv en agence avec un conseiller indemnisations, via le compte ameli.


Bien penser à:

  • Consulter le site www.ameli.fr pour connaître les conditions exactes des indemnisations. 

  • vérifier si les IJSS peuvent être complétées par un complément de salaire de l'employeur ou une prévoyance ou une assurance. En cas de survenue de votre maladie dans l'année suite à votre départ de votre entreprise, ce qui a été mon cas, la portabilité de la prévoyance est possible. Il faut alors se rapprocher de sa caisse. 

  • Prévenir la caisse d'allocations familiales du changement de situation

  • Vérifier si les prêts ou crédits en cours peuvent être pris en charge par l'assurance souscrite à la signature.

  • Regarder son contrat de mutuelle car souvent une aide à domicile peut être proposée pour le retour d'hospitalisation. 

  • Vérifier ses droits à la CMU complémentaire ou à l'aide au paiement d'une complémentaire santé.



Ce que je peux faire pendant mon arrêt de travail.


A la fin des traitements, on peut préparer la reprise professionnelle en se faisant accompagner par des associations ou des coachs. Parmi les associations:


On peut aussi:

  • Etudier un projet de reprise ou de reconversion professionnelle

  • Effectuer un bilan de compétences

  • Entreprendre une action de remobilisation

  • Demander la reconnaissance de la Qualité de Travailleur Handicapé auprès de la MDPH Maison Départementale des Personnes Handicapées, afinque l'employeur puisse éventuellement adapter votre poste de travail. 


Pour aller plus loin : www.cramif.fr pour l'ile de France ou le 36 46 par téléphone ou contacter le service social via la messagerie interne de notre compte ameli.
Reste informé(e) en t'abonnant
  • Grey Instagram Icon
  • Gris Pinterest Icône

© 2019 Les Karnets de Mel

  • Grey Instagram Icon
  • Gris Pinterest Icône