• Mélanie

HOMMAGE A MES TURBANS : la genèse

Dernière mise à jour : 23 juin

Aujourd'hui, je vous partage mon carnet de voyage intérieur, le cheminement de mon binôme artistique avec l'association Skin : la narration de MOI, de mon nouveau MOI, avec ce qu'il compte de symbolique, de projections, du passé retissé, du présent accompli et du futur projeté.

Ce carnet de voyage imaginé par Cécile Reboul est un témoignage pour toutes celles qui affrontent la maladie et qui cheminent vers la résilience.


Credit photo : Ilan Dehe


Un projet en binôme, l'ADN de ce que propose l'association Skin


À deux, on va plus loin ; et surtout, on va mieux.

Skin rassemble en binômes les patient(e)s et les #artistes. Ces paires créatives ainsi formées se consacrent à l’élaboration d’œuvres et de performances artistiques, mises en lumière par Skin qui les expose et les présente dans des lieux prestigieux. Ainsi, Skin sert notamment de caisse de résonnance : il est crucial de montrer au plus grand nombre ce que sous-tend l’après cancer, et accorder une attention particulière à ce sujet de santé publique.

Puisqu’il n’est jamais trop tôt pour parler de l’après et indispensable d’apporter un peu de lumière à celles et ceux qui combattent encore la #maladie, Skin expose également ces œuvres dans des structures médicales hospitalières.



Et moi dans tout ça? depuis novembre 2019 et ma rencontre avec Cécile Reboul, je me questionne sur ce projet en binôme. Il fait écho à ce que je vis : qu'est-ce que j'aime? qu'est-ce je veux transformer dans ma vie après cette épreuve? qu'est-ce qui me mets profondément en joie?


Le jour où tout a commencé : un mail à Cécile Reboul et Gersende Bargine


C'était le 10 mars 2020. Je venais de vivre un moment incroyable avec Etam et la collection Post -mastectomie Yes. J'étais à la fin de la #radiothérapie. Pas tout à fait dans l'après-cancer. J'avais encore de la thérapie ciblée et une future opération à venir d'ici fin 2020. Le confinement pointait le bout de son nez... et mon idée de projet allait etre mise entre parenthèse. Ce n'était pas le bon moment, mais ça je le découvrirai plus tard...


Et si je rendais hommage à mes turbans et à mes soeurs de combat par la même occasion? Je souhaite faire une série de photo de mes différents nouages, de mes différents bonnets et turbans avec une mise en scène pour chacun. Pour l’instant, je n’ai pas le talent d’en créer moi même. Il faudrait que je prenne des cours de couture et de stylisme, mais qui sait un jour?J’intègrerai mes amies à cette série de portraits : Carole, Sabrina, bien évidemment parmi les skinettes, et d’autres femmes à qui je veux rendre hommage. Je peux faire un moodboard et une mise en scène pour chacune en fonction de leur histoire, de leur style. Représenter les différentes beautés dans leur diversité. Elles pourraient donner un message clé avec leur photo sur leur résilience. Je pensais à une série de 9 à 12 portraits…. L’idéal serait d’en faire 12 pour pouvoir en faire un calendrier : Cécile, je rêve ou pas?


Fin 2020, Cécile me reparle de binôme artistique.


Je viens d'être opérée. Le même jour que mon amie Sabrina...


Ma thérapie ciblée est finie. Je commence à réfléchir à ma reprise professionnelle. Cécile connait bien mon parcours et mon intention de lancer mon entreprise de #décoration d'intérieur. C'était mon projet d'avant cancer.

Le beau me guide dans ma vie. Je refusais de me l'avouer, de me l'autoriser jusqu'à présent. J'aime la création pure, la création d'ambiance, la recherche d'harmonie. La vente, la prospection, la négociation, essentielles au métier de décoratrice, me mobilisent beaucoup d'énergie, me font douter de ma légitimité et de ma place.

Mes offres étaient prêtes. Grâce à beaucoup d'#introspection... déjà. Mais lorsque le #cancer est survenu, blocage total : Tout me semblait superficiel dans un monde matérialiste. Ce qui me passionne, c'est l'ambiance, le bien-être et ce qui se dégage d'un lieu : "Aime ton Intérieur" C'était le nom choisi pour mon #entreprise.


Cécile me propose un projet de scénographie pour une maison de luxe. Une opportunité en or. Mais pourquoi ça ne vibre pas? Serait-ce un challenge personnel pour valider ma reprise professionnelle vers la déco? Bizarrement, c'est la maison de mode qui m'attire, la féminité....


J'y vois l'opportunité d'organiser un défilé de mode pour les femmes SKIN avec tout le savoir faire de la maison de couture pour qu'elles se ré-approprient leur féminité après les traitements.

J'y vois une occasion de valoriser les compétences des salariés, moi l'ancienne RH, à travers un mentorat solidaire : réintroduire du beau dans la vie des femmes SKIN à travers la création d'un vêtement, d'un parfum, d'un accessoire.





Début 2021, le moment des épreuves et des choix.


Un entretien a lieu le 9 janvier : mon idée de mise en scène d'un #défilé a fait mouche. J'éprouve tellement de joie à l'idée de mettre ses femmes en avant, leur redonner confiance, créer un moment de partage. Je suis en totale adéquation avec mes #aspirations et mes #valeurs.

Mon énergie est là pour me le prouver. Je suis émue et enthousiaste. C'est une suite logique après tout ce que j'ai partagé ici jusqu'à présent : l'importance de la féminité, de l'expression, de la création. La mise en lumière pour reprendre confiance.

Ce projet arrive à un moment où j'expérimente une forme d'art therapie, les collages, qui m'aident à exprimer mes émotions. Il arrive au moment de mon inscription à une formation en art-thérapie (juste pour essayer, sans rien attendre), alors que je mets en place de nouvelles intentions pour 2021 et que je doute. L'univers me challenge. J'ai de nouvelles propositions de projet de décoration. Et j'ose dire non! J'ose m'avouer que, peut-être, est-il temps de lâcher et d'admettre que je ne veux simplement plus.

En ce début d'année, je bouillonne d'idées. Je pars dans tous les sens. Je les note, je les partage avec Cécile.


Et puis, comme à mon habitude, je vais courir... j'ai souvent des révélations ou des grands moments d'inspiration lorsque je cours....et une idée obsédante est là... toujours là... un binôme créatif avec Julie Herbin Meunier, créatrice des Franjynes.

Les créations de Julie m'ont énormément aidé dès le début de mes traitements. Et si on les utilisait pour rendre hommage à mes turbans ? Et si l'on créait une collection capsule? et si l'on faisait un calendrier solidaire (octobre rose)? Et si .. et si...Je m'égare...

"Et si je décorais le couloir de l'hôpital de jour de l'institut Curie de Saint Cloud où je suis soignée. "

Dès juin 2019, une affiche trônait à l'accueil : "envoyez nous vos plus belles photos de voyage pour décorer ce couloir".

Mais moi, je n'ai pas besoin de photo de voyage, moi j'ai besoin de couleur, de joie, de modèle, de sourire.... J'ai besoin de voir des femmes qui ont traversé la maladie et qui ont su garder leur féminité, leur sourire. Parce que moi, quand j'allais en chimiothérapie, c'était mon défilé de mode à moi : maquillage, turban, boucle d'oreilles, tenue colorée. Et les femmes me souriaient... les infirmières me complimentaient... et je repartais, remplie de chimio dans les veines et remplie de gratitude, d'encouragement, de bienveillance dans mon coeur.


Je commence à noter mon plan d'action : quoi, qui, quand, comment....et je laisse infuser.


Mi mars, j'avance avec la maison de mode.


J'ai le nom de mon #binôme. Et notre co-création ne sera finalement pas un défilé physique, les conditions sanitaires ne le permettent pas. L'idée est de créer un univers et des moodboards....Des compétences que je maitrise. Des rendus que j'ai l'habitude de faire dans mes projets de décoration.


Et j'apprends une terrible nouvelle : mon amie Sabrina est fatiguée, elle a demandé des examens et ils ne sont pas bons. Elle a des lésions au cerveau et aux poumons... je m'écroule.


Fin mars, nouvelle réunion avec la maison de mode afin de nous présenter la manière dont nous serons accompagnées : témoignage vidéo, portrait silencieux, ouvrir un carnet de projet... Ce #carnet! Tiens tiens. Il arrive à un moment qui fait écho à mon parcours personnel.

J'ai cette idée de carnets ... de Karnets... pour accompagner les femmes depuis le début de ma maladie. La démarche proposée par Skin (carnet de voyage intérieur) et par la maison de mode ne fait que confirmer le besoin et l'intérêt des mes #Karnets. Cet effet miroir, mon coaching professionnel avec Le Vent Bleu, le lancement de l'appel à projet "Oser la Résilience" de Degom Crab et une rencontre avec une soeur de combat (Céline, si tu me lis) me mettent devant mes qualités d'empathie et d'écoute....

Et si c'était ça ma voie? Et si c'était mes Karnets de Mel? Le moyen est le #beau, le but est le #bien-être, l'estime de soi, le partage et l'humain (mes 3 cercles! se référer à mon article sur LE COACHING POST-TRAITEMENT)


Je peaufine ma candidature à l'appel à projet, je m'inscris à une formation au journal créatif et je contacte Julie, après avoir lu son livre "A mes soeurs de combat". J'ose!


Et pourtant, je vis de trop fortes #émotions liées à la santé de Sabrina. Tellement de colère, de tristesse, d'impuissance. Difficile d'accueillir cette nouvelle. Elle et moi, nous avons tout affronté ensemble au même timing. Je me retrouve, malgré moi, dans un rôle d'accompagnement et il n'est pas simple. Oh Non! J'y vois aussi un challenge pour l'avenir.... je suis si chamboulée, si peu créative, complètement coincée, paralysée, moi qui bouillonnais d'idées en ce début d'année. Je ne fais plus de collages, je n'ai plus d'idées, je n'arrive pas à me projeter et à avancer comme je le souhaiterais.





Début avril, mon temps et mon énergie sont tellement éparpillés.


Plus question de binôme créatif. Un nouveau confinement.... Un aller retour à Lille pour être près de Sabrina...et les résultats de ces examens se précisent, un protocole se dessine.

Je souhaite si fort un second avis.... je souhaite si fort l'aider.

Émotionnellement, je suis à terre. Je me renseigne frénétiquement sur la mise en place d'une #association.... tout cela, en plus de mon début de parcours de soin à L'institut Rafael, maison de l'après-cancer. J'y fais des rencontres précieuses, de patientes, de thérapeutes. Cette prise en charge intégrative est arrivée à pic, au moment ou j'en avais le plus besoin.


Mi-avril, Sabrina fait la révélation de son état de #santé sur les réseaux sociaux... la bombe. Je deviens vice-présidente de l'association Koeur de Rose.

Et l'entonnoir se resserre sur moi : trop de projets, trop d'engagements, tropppp.... j'ai vécu déjà un #burn-out. Je connais mon point d'équilibre et je me sens chavirer. L'heure des choix a sonné : mon projet professionnel, mon parcours de soin, mes formations et mon #amie.


Le 23 avril, en plein milieu de ma tempête interne, Julie Herbin Meunier répond à mon mail.


Elle accepte mon idée de binôme créatif. Elle me suit !

Incroyable sensation. Cela fait presque 2 ans que je l'ai découverte (juin 2019), que je souhaite la rencontrer, que je souhaite lui rendre hommage. Nous nous mettons d'accord sur un déplacement à Nice dans son showroom des Franjynes, avec son photographe Ilan Dehe. Nous fixons un entretien téléphonique. Et mon cerveau se remet en ébullition, les idées reviennent.


Je prend la décision de #renoncer à l'appel à projet " Oser la résilience" dont Julie est membre du jury. Cet appel à projet me tenait a coeur, il a eu le mérite de structurer mes idées sur mes Karnets de Mel. Mais l'appel du coeur est plus fort.


Je renonce également au projet co-créatif de scénographie / défilé avec la maison de luxe. Un choix difficile, un deuil symbolique de mon métier de décoratrice...


Je crois au timing, aux #synchronicités. Et ce sera le début d'une série de synchronicités.

Mon 1er rendez-vous téléphonique avec Julie est fluide, nos énergies sont alignées pour mettre en oeuvre ensemble cet "Hommage à mes turbans". Je me replace au centre. Je me reconnecte à mes envies profondes, je cesse de me laisser emporter voir submerger par mes émotions.

Mon dos et mes épaules sont tendus.... Je me questionne énormément sur le don de moi. Que vient'il me dire?


A suivre....


"Je prépare un prochain article sur la concrétisation et la co-création du projet. Partie 2 is coming"



250 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout
Reste informé(e) en t'abonnant

Merci pour votre envoi !